• Relou tu es, relou tu resteras.

    Ce billet est une Ode à tous mes voisins. Anciens comme futurs. Mais je vais m'inspirer des actuels, pour vous servir.

    J'habite assez près de la gare. Hé bien, croyez moi que niveau respect d'autrui ils ont un train de retard hahaha.

    Jusqu'à une heure avancée de la nuit, ça tire les chaises, canapés, bureaux? Toutes les 2 min. J'ai chronométré. Un bordel incessant.

    "Ca va suffire maintenant!" m'égosillai je en vain (et grande fan de Dikkenek). Ils en ont rien à carrer. Quelques jours auparavant, j'ai même eu droit à une engueulade grand luxe, à coups de "MAIS ARRETES PUTIN ARRETES" "VASY TA GUEULE!".
    Huhu... pour un peu je me serai cru dans une bd de Riad Sattouf hahaha. (On peut rêver)

    Je sais pas,peut être que desfois j'ai le pied un peu lourd, ça je veux bien le reconnaître. Mais quand même quoi,qui va déménager son appart à 2h du mat.. Faut être zinzin. Ou sans gêne. Ou con.

    Voila, boh remarquez on est tous le voisin relou de quelqun. Mais bon, ça fait du bien de critiquer sur leur gueule alors qu'ils en savent rien *rire gras*

    Allez, je retourne à ma peinture (wé, jrefais mes murs)

    Tschüss!


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 18 Mai 2010 à 18:13
    sympa
    Bonsoir...on a du, à un moment donné, avoir les mêmes voisins, ou leurs sales gosses ou leurs amis. Bonne soirée (ou plutôt nuit). Bye bye
    2
    pristil
    Jeudi 17 Juin 2010 à 00:10
    ah mais...
    Tu as oublie le maxi-combo: zinzin, sans gene et con \o/
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :